Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une petite plume en quête de lecture et d'écriture. Ici, on parlera principalement de lecture, d'écriture mais également de films et de séries ! À bientôt ;)

Faut-il s'abstenir d'écrire quand on se sent triste ?

Publié le 20 Octobre 2021 par Hope Feather in Écriture

Quand on a le cafard, on a envie d'écrire pour chasser cette déprime. Mais est-ce vraiment une si bonne idée ?

 

Quand on se sent triste, on "voit le monde en noir". Notre perception est altérée et tout ce que l'on voit nous semble triste. Nous avons un autre regard sur les histoires que nous écrivons, un autre point de vue. Alors est-ce judicieux d'écrire, au risque de modifier toute l'histoire ?

 

Selon moi, non (s'il s'agit d'une histoire publiée sur internet). Vous n'avez pas les idées claires, votre perception est modifiée et vous risquez de le regretter. En revanche, si vous avez des nouvelles intrigues, des nouveaux personnages en tête, bref tout ce qui constitue de nouvelles idées pour l'histoire, notez-les quelque part et revenez dessus quand vous irez mieux. Ca se trouve vous aurez trouvé un élément qui change toute l'histoire, et ce n'est pas forcément mauvais ! Des fois, un souffle nouveau ou une révélation inattendue peut tout faire basculer et raviver l'intérêt du lecteur.

 

Si vous avez envie de vous lancer dans l'écriture pendant ce moment de cafard, je vous conseille au contraire de le faire, du moment que vous ne le publiez pas tout de suite sur internet, au risque, encore une fois, de le regretter. Mais il ne faut pas non plus vous retenir et vous ennuyer ! Des fois, faire les choses sur un coup de tête peut également changer beaucoup de choses...

Surtout s'il s'agit d'un poème, il n'y a rien de plus beau qu'un poème écrit dans une vraie émotion ressentie !

 

C'était un petit article, mais j'espère quand même que ça vous aura plu ! Bien sûr, cet article ne concerne pas les personnes souffrant de dépression. Si c'est le cas, je ne peux que vous conseiller à écrire !

Commenter cet article